Les ordres religieux : les dominicains

29:05
 
Condividi
 

Serie archiviate ("Feed non attivo" status)

When? This feed was archived on August 08, 2021 05:08 (1M ago). Last successful fetch was on June 28, 2021 17:19 (3M ago)

Why? Feed non attivo status. I nostri server non sono riusciti a recuperare un feed valido per un periodo prolungato.

What now? You might be able to find a more up-to-date version using the search function. This series will no longer be checked for updates. If you believe this to be in error, please check if the publisher's feed link below is valid and contact support to request the feed be restored or if you have any other concerns about this.

Manage episode 296099941 series 1776899
Creato da RCF, autore scoperto da Player FM e dalla nostra community - Il copyright è detenuto dall'editore, non da Player FM, e l'audio viene riprodotto direttamente dal suo server. Clicca sul pulsante Iscriviti per rimanere aggiornato su Player FM, o incolla l'URL del feed in un altra app per i podcast.
Il y a quelques semaines Pauline de Torsiac nous parlait de l'ordre de Saint Ignace, la communauté des jésuites. Cette semaine, elle s'attarde sur l'histoire des dominicains en compagnie de frère Camille de Belloy, prieur du couvent du Saint-Nom de Jésus à Lyon. Dominique de Guzman et l'ordre des prêcheurs L'ordre des dominicains est né à Toulouse au XIIIème siècle sous l'impulsion de l'espagnol Dominique de Guzman, canonisé par l'Église quelques années après sa mort, en 1234. Il est connu pour avoir aidé ses compagnons à retrouver la foi "par la parole, par les armes de la parole et pas par les armes des démonstrations de puissances comme ça se faisait encore ou bien par les armes" explique le prieur du couvent du Saint Nom de Jésus de Lyon. C'est pour cela qu'on appelle les dominicains les "frère prêcheurs". Les dominicains vivent en frères dans des couvents et partagent une vie communautaire. On pourrait penser qu'ils sont moines pourtant leur charisme se joue à l'extérieur dans le monde, par la prédication, l'annonce de la Parole de Dieu. . "Nous avons des apostolats divers qui peuvent être d'aumônerie, d'hôpital ou de visites aux prisons, des apostolats qui sont au fond assez classiques" explique frère Camille. Un ordre mendiant contre la féodalité Comme les franciscains ou les carmes, les dominicains font partir des ordres mendiants. Nés au début du XIIIème siècle, ils ont été créés "pour proposer un système de vie religieuse tout autre, plus proche de l'Evangile, ou en tout cas retrouver les sources évangéliques et donc accentuant sur l'absence de posession, sur la pauvreté. Ils proposaient un autre modèle que le modèle monastique qui, bien sur, a sa très grande valeur, mais qui peut-être avait un peu trop associé un système qu'on dira féodale, avec l'abbaye qui est un lieu où l'abbé, en quelques sortes, est seigneur" explique frère Camille. Les dominicains suivent la règle de Saint Augustin. Même si cette règle est importante et donne un cadre aux frères, elle n'est pas fondatrice comme elle peut l'être dans l'ordre bénédictins par exemple. C'est leur "constitution", ou leur code civil. "Ces constitutions, bien sûr, n'ont pas été immuables depuis le début et elles évoluent mais quand elles sont modifiées, elles sont toujours modifiées par des chapitres, donc par l'ensemble des frères et c'est ainsi que siècle après siècle nous avons gardé des constitutions qui règlent notre vie, qui lui donne une structure juridique forte et ça c'est très important pour éviter les dérives" explique le frère Camille. Ce qui est fondateur pour lui dans la vie dominicaine c'est la primauté de la communauté.

521 episodi